Logo Siclo
We shape Technology with Passion

Qu'est ce que la localisation d'une application ?

time 5 mins
Share

L’un de nos clients, une multinationale pharmaceutique dont le siège est situé en France, nous a récemment choisi pour travailler sur la localisation de l’une de leur application déjà existante pour le marché Vietnamien. Cette application, qui a déjà été lancée en Europe et aux États-Unis, est un média utilisé pour sensibiliser les gens sur les maladies causées par nos modes de vie, phénomène qui se développe rapidement au Vietnam du fait du développement rapide de la consommation de masse.

 

Dans ce contexte, l’objectif était de créer un média qui pourrait toucher l’audience locale avec comme premier obstacle le langage (le français étant que très peu parlé au Vietnam et l’anglais, malgré son développement est toujours très peu parlé dans les campagnes).

 

Qu’est ce qu’exactement la localisation d’une app ? Est-ce uniquement la traduction du contenu ? Et quel est le process pour localiser une app déjà existante ? Suivez le guide.

 

Possesseurs d’applications, pourquoi devez-vous vous soucier de la localisation ?

 

La principale raison de localiser son app est d’étendre sa base d’utilisateur et d’adresser un marché plus important. Selon une étude de App Annie en 2018, la Chine, les États-Unis et le Japon sont les trois plus gros marchés pour les applications dans le monde. Ensemble, ils génèrent plus de revenus que tous les autres pays du monde réunis.

 

Cependant, les compétences en anglais au Japon et en Chine sont très limitées et les utilisateurs de smartphones montrent une réelle préférence pour les applications localisées. Si votre app est déjà en anglais, développer une version pour le marché chinois et japonais et utiliser les stores officiels vous permettra de toucher plus de la moitié du marché global !

 

Comment faire ?

 

Les voyageurs rencontrent très souvent un fossé culturel quand ils se rendent dans un pays pour la première fois. C’est à partir du moment où l’on débarque de l’avion que l’on réalise que nos façons de penser et de faire les choses ne fonctionnent pas de la manière dont on l’attendait. Des endroits différents, différentes habitudes et comportements : cela aura forcément un impact sur la manière dont les utilisateurs vont interagir avec votre application et vous laisse donc un choix stratégique important à réaliser :

 

La première approche est de sortir une application localisée avec le minimum de fonctions et de contenu (c’est-à-dire simplement traduire le contenu existant). Cette Minimum Viable Localization (MVL) offre tout de même de la valeur aux utilisateurs tout en demandant significativement moins d’efforts et d’investissement en développement et production de contenu. C’est une bonne façon de tester son marché avant d’investir ou bien si vous désirez attaquer le marché rapidement, comme notre client par exemple (ils désiraient lancer leur application à une date spécifique).

 

L’approche dite Deep Localization consiste à créer une application localisée qui intègre les différences culturelles du nouveau marché. Cette approche nécessite plus de ressources et devrait inclure des experts locaux qui connaissent exactement les spécificités du marché. Nouveau nom, nouveau branding, nouvelle UxUi, nouveau contenu, nouvelles fonctionnalités etc… Si une app désire vraiment s’implanter à long terme sur le marché en question, ceci est indéniablement la meilleur façon d’agir.

 

Localiser l’application

 

Ajouter une nouvelle langue

 

Une fois que vous avez votre stratégie, l’implémentation peut commencer. Cela commence jeter un coup d’oeil sous le capot. Il va falloir modifier le code source pour qu’il permette l’ajout d’une nouvelle langue.  

 

Si le contenu que vous devez localiser est codé en dur (headers, boutons, menus…), vous devrez réécrire le code pour séparer le contenu et le code source. Le contenu devra être stocké dans un fichier externe appelé “resource file” et utilisé par l’app en fonction de la langue utilisée (1 langue = 1 resource file).

 

Puis vous allez devoir définir les règles de paramétrage des langues. Les sites web permettent souvent aux utilisateurs de choisir leur langue, mais l’approche sur une appli mobile est différente. En effet, nous savons déjà la langue de préférence de l’utilisateur depuis les paramètres de l’appareil. La meilleure solution est d’utiliser la même langue que celle de l’appareil (et définir une langue par défaut si ce n’est pas disponible dans l’app).

 

Retravailler le design

 

Pour localiser profondément une appli, vous voudriez retravailler entièrement l’expérience utilisateur (UX) et l’interface utilisateur (UI) en suivant le process :focus groups, wireframes (croquis) et Mockups, Prototypes et itérations…). Les mots n’ayant pas la même longueur dans toutes les langues, vous aurez à vérifier attentivement l’UI pour être sûr que le rendu corresponde bien. Certaines langues sont lues de droite à gauche, ou bien utilisent certains caractères spéciaux (chinois, arabe, russe…).

 

Production de contenu/traduction

 

Il s’agit surement de la plus grosse partie du projet. Allez-vous la réaliser en interne ou la déléguer à un freelancer ?

 

Il va falloir produire et traduire le contenu de l’app mais également tous les éléments marketing (landing page, email…) que vous utilisez pour réaliser votre promotion, les règles (termes du contrat et conditions de vente par exemple, vie privée…) nécessaires à la publication de l’app sur les différents stores (Apple et Google).

 

Autres éléments importants

 

Vous vous rappelez quand la NASA a perdu l’un de ses vaisseaux à cause d’une erreur de calcul métrique ? C’est un fait, nous n’utilisons pas les mêmes unités de mesure autour du monde alors vous devrez vous assurer que vos unités de temps et date, distance, poids, monnaies etc… soient correctement converties.

 

Le contenu sur les Stores

 

Pour créer la page de votre app sur un store, vous devez entrer le nom de votre app, une courte description ainsi que des ressources visuelles (captures d’écran, vidéo etc…) qui devront être localisées également. De plus, on vous demandera de fournir un lien vers votre politique de confidentialité, décrire les données utilisateur vous allez collecter et ce que vous allez en faire ainsi qu’une adresse mail de support pour que les utilisateurs puissent vous contacter.  

Enfin, n’oubliez pas d’organiser la maintenance pour que vous puissiez garder votre nouvelle application soit au même niveau de mise à jour que les versions existantes.

 


May 30 2019